Euro 2016 : le président de la Fédération française de football Noël Le Graët veut « donner du bonheur ».

A 5 jours du coup d’envoi de l’Euro 2016, le président de la fédération Noël Le Graët, a répondu à quelques questions du quotidien Télégramme qui ce lundi a consacré quelques 16 pages à l’événement sportif tant attendu.

Dans cette interview, la question de la sécurité a été au centre du débat. Toutefois, le président se veut détendu, optimiste et confiant tout en réitérant son désir de voir l’équipe de France atteindre le dernier carré. En plus des questions qui concernent l’organisation de l’Euro et l’équipe de France, il a également parlé des choses un peu plus personnelles comme sa victoire sur le cancer.

Noël Le Graët, a indiqué qu’il est pour le moment, détendu toutefois la question de la sécurité reste son unique inquiétude.

« L’exemple de la finale de la coupe de France nous a démontré qu’il y a encore des petites choses à revoir ». En ce qui concerne l’équipe de France et malgré les différentes blessures, je pense que nous avons une très bonne équipe et Didier (Deschamps) est en train de faire un excellent travail avec les joueurs ».

A la question de savoir s’il se sent bien dans la peau du président de la FFF, il a répondu qu’ « On va dire que je me sens responsable de tout ce qui touche au football français.

Mon souhait est que le football amateur progresse et que le football professionnel s’améliore encore qu’il y a la paix de manière générale, car ça n’est jamais facile et il faut à tout moment prendre les meilleures décisions et vite. Il n’y a pas de place pour le flou.