Zone euro: En Février, le secteur privé enregistrait une baisse

En février, le secteur privé a enregistré une croissance toujours en baisse dans la zone euro, l’indice « PMI » composite présentait 52,7, son plus faible niveau depuis janvier 2015, d’après la première évaluation mensuelle divulguée lundi par le cabinet Markit.

Avec un indice à 52,7 au lieu de 53,6 en janvier, « l’activité économique de la zone euro note sa croissance la plus faible depuis plus d’un an sans oublier que les contractions déflationnistes s’accroissent en février », énonce le cabinet dans un communiqué.

Au sein de l’industrie manufacturière, Markit indique que, la production marquez « sa plus maigre expansion depuis décembre, disposition que les entreprises interrogées donnent à un nouvel amollissement de la croissance des nouvelles commandes ».

« Si le secteur des services réalise de meilleurs exploits, la croissance de l’activité des prestataires de services enregistre quant à lui son plus bas niveau depuis janvier 2015 », est-il encore noté. « Les perspectives d’activité sur une année chutent par ailleurs fermement dans ce secteur, l’asthénie de la situation devrait continuer lors des prochains mois ».

En gros, après le retranchement de l’activité générale en zone euro baisse en février pour le second mois successif, « cette tendance renvoyant à un nouvel amollissement de la hausse des nouvelles affaires », détaille Markit.

« Les contractions déflationnistes se maintiennent en février, les prix de vente des biens et des services sont de plus en plus bas depuis un an », poursuit le cabinet. « Le climat compétitif encourage en effet les entreprises à revoir à la baisse leurs tarifs pour encourager les ventes ».